Your browser is out-of-date.

In order to have a more interesting navigation, we suggest upgrading your browser, clicking in one of the following links.
All browsers are free and easy to install.

 
  • in vitruvius
    • in magazines
    • in journal
  • \/
  •  

research

magazines

newspaper

news

Descriptif

Reconversion de l’ancien théâtre de la Gaîté-Lyrique en espace dédié aux cultures numériques.
Grande salle : 300 places assises / 750 places debout, Petite salle : 100 places, auditorium : 130 places

Parti Architectural

Le théâtre de la Gaîté Lyrique est un lieu définitivement attachant qui a vécu des cycles de vies étonnants et inattendus, au grès des époques et des rêves de ses propriétaires…J’en retiendrais certains qui m’ont marquée et qui ont participé au façonnement du projet.

Construit au XIXème siècle, le théâtre a été un lieu magnifique, avec une des plus grandes salles à l’italienne de Paris. Offenbach y a joué, entre autres artistes…
Transformé, ou plutôt démoli en 1987, il ne restait que deux beaux espaces lorsque j’ai découvert ce lieu pour la première fois en 2003. La salle à l’italienne avait disparu, le foyer historique et le vestibule avaient été détournés insidieusement de leurs décors d’origine, trahis par des couleurs et des sculptures vulgaires qui leurs donnaient une fausse impression Dix-neuvième …

En réalité, lorsque je l’ai découvert, le bâtiment sortait d’un rêve qui était plutôt un cauchemar… En 1987, il avait été décidé qu’il deviendrait un parc d’attraction pour enfants appelé « Planète magique », une accumulation inouïe de décors monumentaux, mêlant tour à tour dragons reconstitués, fusées années 80, planète Barbie, jeux de pistes chez les Incas…Une sorte de « Dysneyland low tech » en plein Paris…

J’ai été profondément touchée et émue par ces premières visites, par la découverte de ce lieu totalement défiguré, puis oublié : il en restait cette accumulation improbable, vide et silencieuse, un trou noir noir au milieu de la ville…Le bâtiment était comme un être vivant, dans le coma depuis 14 années, depuis la fermeture intervenue à peine quelques semaine après l’ouverture de cette «Planète magique»…

En 2003, le concours lancé par la Ville de Paris portait sur le souhait de créer un lieu dédié aux musiques actuelles et aux arts numériques. L’objectif était d’imaginer, avant tout projet architectural, une programmation détaillée en adéquation avec ces premières intentions de la ville, mais aussi avec les possibilités spatiales du bâtiment.
Pour moi, la transformation de ce bâtiment en un lieu dédié aux cultures numériques était une évidence : c’est un lieu de rêve pour un tel projet. La Gaîté Lyrique est déjà un lieu rempli d’une grande modernité artistique, fait de ces passés divers et de ces accumulations, où tous les recyclages sont possibles.

Lire plus

<br />© Philippe Ruault


© Philippe Ruault

<br />© Jean Harixcalde


© Jean Harixcalde

<br />© Vincent Fillon


© Vincent Fillon

<br />© Philippe Ruault


© Philippe Ruault

<br />© Philippe Ruault


© Philippe Ruault

Inauguration de Centre culturel/complexe culturel

source
Pavillon de l'Arsenal
Paris France

share


© 2000–2017 Vitruvius
All rights reserved

The sources are always responsible for the accuracy of the information provided